Un mensonge d’Etat: Macron n’a pas été applaudi à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre et doit s’expliquer

11 avril 2020

Vous avez tous vu jeudi cette séquence du président « applaudi par le personnel hospitalier », selon les journalistes télé. C’est faux !

Il s’agit d’un montage, d’un bobard (je n’utilise pas le terme fake news), d’un mensonge d’Etat pour un acte gravissime de propagande politique en pleine pandémie du Covid-19. Emmanuel Macron se doit de s’expliquer immédiatement ou de limoger sa vidéaste avec perte et fracas.

A l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, jeudi dernier, a révélé au Parisien la déléguée syndicale Cgt Isabelle Bernard, l’une de ses collègues a pris la parole devant Emmanuel Macron et le personnel « de manière viscérale pour parler des conditions de travail des soignants et des problèmes que nous rencontrons. Elle a dit au président que ça faisait longtemps qu’on l’interpellait, que nous étions en grève depuis des mois et qu’il n’avait jamais répondu présent. Qu’il était dommage qu’il faille des milliers de morts pour qu’il se préoccupe de la santé ».

C’est après cette séquence que l’ensemble de personnel soignant a applaudi pour saluer ce discours « musclé » face au chef de l’Etat.

Cette escroquerie de l’information appelle plusieurs commentaires :

  • le pouvoir a menti depuis le début de la pandémie et continue effrontément sa propagande biaisée avec un culot proportionnel au coup de boomerang qui l’attend à l’heure des comptes.
  • Le pouvoir compte sur ses pions dans les médias aux ordres pour faire avaler ces mensonges aux Français, et, hélas, ça ne manque pas de marcher avec les naïfs.
  • La « grande » presse – surtout les chaînes de télévision – ne fait pas son travail de base. Sans l’intervention de l’infirmière Isabelle Bernard auprès du Parisien, on n’aurait peunt-être rien su du scandale. Puisque les médias avaient été interdits dans cet hôpital, la moindre des exigences consistait à contacter immédiatement les délégués syndicaux pour savoir comment s’était passée cette rencontre. N’importe quel curieux au courant des grèves aux urgences et du ras-le-bol hospitalier depuis des mois s’est interrogé sur cette étrange vidéo d’un Macron « acclamé » par le personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *